Shofūryū

Héritière de la tradition de thé des lettrés, le Grand Maître Takarajima Sanpō a créé l’Ecole Shofūryū en 1948.
Depuis lors, l’Ecole Shofūryū poursuit son idéal du thé : renouveler sans cesse le plaisir de se rencontrer et de partager le contenu d’une théière entre 5 invités et l’hôte.
« Dans notre monde actuel, si riches de valeurs diverses, c’est souvent d’abord par le goût qu’on entre dans le monde du thé, avant de découvrir la vraie nature de la Voie du Sencha : raffinement et créativité. » (Mots du deuxième Grand Maître , actuel Grand Maître de l’Ecole)
L’hôte et les invités créeront ensemble un moment unique et un lieu remarquable et tendront vers le raffinement et l’élévation spirituelle.

  • Diplômes de professeur des enseignants de Takayama.

  • Les théiers qui sont à l'origine du thé sencha.

Le Senchado, un thé infusé

Après la cueillette, la feuille de thé japonaise est soumise à un traitement à la vapeur ce qui lui confère ce goût très particulier.
Le thé est ensuite distribué sous deux formes selon leur mode de préparation : en feuille (sencha) pour l’infusion ou réduit en poudre très fine (matcha) pour être fouetté avec un fouet.
Tous deux d’origine chinoise, ces modes de préparation ont donné deux voies très distinctes au Japon : chanoyu et senchado.

Si on ne peut assimiler le chanoyu uniquement au monde guerrier des samouraï, c’est pourtant cette classe du Japon ancien qui marquera de son empreinte la plus visible le thé fouetté japonais. Sous son impulsion, le matcha deviendra un thé d’élites, un thé pour les moments exceptionnels.
Le senchado sera préféré par les lettrés qui y retrouveront l’idéal chinois du thé : un thé qui est prétexte avoué à des rencontres enrichissantes entre amis ou tout simplement pour accompagner tous les instants de la journée.

Pratiquez !

L’École a été créée à Toyama (préfecture de TOYAMA). Elle est également représentée dans la préfecture de ISHIKAWA (Kanazawa), dans la préfecture de GIFU (Takayama) et également à Tokyo et dans les départements limitrophes de la capitale.

L’enseignement de l’École Shofuryu est désormais dispensé en France (en Région Parisienne, à 5 minutes d’une station de RER de la ligne A) deux fois par mois. Les cours sont donnés dans un cadre authentique et s’adressent aux débutants comme aux personnes plus avancées dans la pratique.
Enseignant : Sylvie Guichard-Anguis.

Pour tout renseignement : contact@shofu.fr.